Julie Massicotte nous envoûte avec sa voix chaude et puissante. Sa versatilité attire autant la foule sur un plancher de danse, avec le meilleur Disco, qu’elle tire des larmes d’émotion en interprétant les grands succès de la chanson française. « La plus connue des inconnues » comme elle aime se qualifier, affronte tous les répertoires avec aplomb. Dans son tout nouveau spectacle, Julie nous livre de façon magistrale plusieurs des grandes chansons popularisées par Ginette Reno.  

Habitée par le chant depuis son plus jeune âge, c’est au Cégep de Jonquière qu’elle prend son envol. Alors étudiante au programme d’Arts et technologie des médias, elle se présente à Cégeps en spectacle. À l’instar de Martine St-Clair, qui avait réussi l’exploit une décennie auparavant, elle remporte la grande finale nationale de 1991. Quelques semaines plus tard, sa présence est remarquée au Festival international de la chanson de Granby dans la catégorie interprète. Elle arrive bonne deuxième… derrière nulle autre qu’Isabelle Boulay. Ce soir-là, Guy Latraverse est dans la salle et repère son immense talent. 

Le célèbre imprésario l’invitera alors à participer au spectacle La fête à Claude Dubois, au Théâtre Saint-Denis en novembre 1991, en compagnie des Richard Séguin, Martine St-Clair, Kashtin et Véronique Sanson. La chanteuse originaire de Trois-Rivières y verra l’occasion de tenter sa chance et s’installera dans la métropole. À l’âge de 19 ans, Julie donnera son premier spectacle sur la scène du légendaire Spectrum.  Elle prêtera également sa voix à des publicités de produits de marques bien connues.

 

Elle sera vue et entendue au petit écran dans de populaires émissions de variétés, comme Beau et chaud, Sonia Benezra, Les trois mousquetaires, Le plaisir croît avec l’usage, Le cabaret des refrains d’abord, etc. Ces apparitions permettront au public de mettre enfin un visage sur cette voix exceptionnelle. 

 

La carrière de Julie Massicotte est jalonnée de grandes rencontres artistiques. En 2002, elle réalise un grand rêve artistique lorsqu’elle partage la scène avec son idole de jeunesse, Ginette Reno, lors du Gala Jubilé de la Reine d’Angleterre à Toronto. Elle a aussi eu le grand bonheur de chanter avec de grands interprètes de la Francophonie tels Maurane, Francis Cabrel, Patrick Bruel, Hélène Segara, Robert Charlebois et Diane Dufresne. 

Au fil de sa carrière, sa voix résonnera dans diverses productions, notamment en 2011 aux côtés de notre grand ténor québécois Marc Hervieux, qui l’invite à l’accompagner lors de sa tournée Après nous. La tournée se terminera en beauté sur la scène du Centre Bell, après plus de 90 représentations aux quatre coins de la province. C’est à l’émission La Voix, en 2013, que le grand public aura le privilège de mesurer l’ampleur de son talent. Elle charmera tout le Québec et atteindra la demi-finale aux côtés de Jean-Pierre Ferland. 

L’essentiel pour Julie Massicotte, c’est d’aller à la rencontre de son public et de le choyer avec ce qu’elle a de plus fort et de plus précieux : sa voix.